pkha news

Quand les boissons relaxantes détournent les codes des boissons énergisantes

Les tisanes, verveine et autres boissons aux vertues relaxantes modernisent leur image et adoptent la canette, non sans avoir préalablement tirer des leçons des stratégies marketing des principaux leaders  “la boisson qui donne des ailes” (Red Bull) et “la boisson la plus diabolique de la planète” (Monster)

Jusqu’à présent, la canette avait surtout enregistré des innovations en terme de forme ou d’image : la canette écolo, la canette à partager, la canette refermable, etc...

Aujourd’hui, l’innovation est concentré dans le contenu. Après la canette de lait et de yaourt bio à boire et la canette de vin, voici la canette d’infusion!

Slow Cow : une séance de relaxation en canette

 slow cow boisson relax pkha

Dès 2008, la marque canadienne Slow Cow fait son apparition (discrète) sur le marché des boissons en cannette, grâce à sa boisson apaisante. Un segment de marché peu exploré comparativement aux boissons énergisantes de toutes sortes.

Slow Cow ne contient ni calorie, ni caféine, ni sucre, ni conservateur et est conçue à partir d’ingrédients naturels : L-théanine, camomille, valériane, tilleul, passiflore, houblon, potassium et sodium.

Son credo : “aider à améliorer la concentration, la mémorisation et les capacités d’apprentissage sans causer de somnolence”.

Good Night Drink : de la verveine en canette

good night drink caroline fournier

 

D’origine slovaque, Good Night Drink se présente comme “la tisane des temps modernes” et repose sur un mélange à base de valériane, de lavande, de rose et d’eau de source alpine légèrement gazeuse.

Détournant allègrement les codes des boissons énergisante, Good Night Drink annonce “réduire le stress, aider à trouver le sommeil naturellement, faciliter les nuits réparatrices, améliorer la mémoire et réduire les troubles de l’humeur”.

 

L’avis de nos experts PKHA: l’approche marché de ces produits est intéressante. Bousculer les codes pour cibler un public jeune, branché et pas nécessairement connaisseurs du marché des tisanes peut s’avérer positif. Encore faut-il que ce public soit attiré par ce type de produits et ce mode de consommation.

En ce qui concerne le public consommant habituellement ces produits, aura-t-il envie de changer son mode de consommation?

Comment (573) Hits: 6083

les nouveaux emballages : quelles innovations pour demain?

L’emballage, appelé packaging dans le jargon professionnel, subit de nombreuses transformations. Le domaine de l’emballage alimentaire, doit quant à lui constamment se réinventer et s’adapter afin de correspondre à la demande de normes de plus en plus strictes.

Aujourd’hui, nous vous présentons les emballages les plus originaux que les experts en packaging de PKHA ont pu rencontrer :

- "SAND MADE", l’emballage fait de sable
"SAND MADE" est un matériau élaboré à partir des ressources naturelles les plus abondantes, et résulte d’un mélange de sable et de sciure. Grâce à un processus artisanal et une touche d’alchimie, les particules de sable et de sciure sont façonnées et transformées en objets - http://goo.gl/I0tx4g -

     

Ce que nos experts PKHA pensent de cet emballage?

L’idée de l'emballage écologique temporel est très innovante. Ici le contenant donne toute son importance au contenu, puisqu’il se désintègre une fois sa mission remplie. Attention cependant, un tel emballage ne permet pas d’emballer tout type de contenu, alimentaire par exemple.

Le côté écologique ne colle pas forcément avec l’idée que le matériau peut servir à "emballer des cadeaux luxueux ou précieux" comme l’explique le développeur de ce produit. Un tel choix d’emballage peut être intéressant pour une marque, afin de marquer les esprits lors d'un événement par exemple. Attention, cependant au coût d’un tel packaging qui doit être en adéquation avec l’esprit écologique temporel du produit.

- "ALGOPACK", un bioplastique, 100% biodégradable

Conçu par un entrepreneur breton, Algopack est fabriqué entièrement à partir d’algues brunes. Sa particularité: se décomposer en quelques heures seulement. Ce qui a de quoi faire rougir le plastique classique qui se décompose en 500 ans… - http://www.algopack.com/ -

Ce que nos experts PKHA pensent de cet emballage?

Le bioplastique est l’avenir. Les industriels qui l’ont compris ont conscientisé leur responsabilité sociale. De plus, le traitement et l’utilisation du bioplastique diffère très peu de ceux du plastique issu du pétrole.


- "CHITOSAN", une alternative à l’emballage alimentaire

Chitosan n’est pas un emballage ordinaire, c’est un bioplastique qui pourrait remplacer les besoins en emballage plastique dans le processus de conservation des légumes frais. Sa particularité: il est fabriqué à partir de carapaces de crustacés recyclés et est comestible (sans goût) - http://goo.gl/ObDpev -

Les consommateurs pourraient acheter des légumes du marché ou directement auprès de producteurs, et ensuite les pulvériser avec du chitosan afin de les conserver plus longtemps au réfrigérateur. Des expériences ont prouvé que la durée de conservation de carottes protégées avec Chitosan a doublé par rapport à une conservation normale. Chitosan peut être appliqué par pulvérisation ou immersion, directement sur les légumes frais. Des tests de recherche sont toujours en cours pour améliorer cet emballage révolutionnaire.

Ce que nos experts PKHA pensent de cet emballage?

L’idée est belle: supprimer l’emballage et traiter les produits directement chez soi grâce à un procédé naturel qui préserve les aliments deux fois plus longtemps, cela relève de la prouesse technologique. Qu’elle sera la réaction des consommateurs quand ils prendront conscience qu’ils pulvérisent un dérivé de crustacé sur leurs aliments? Même si aucune alterance de goût, ni d’odeur ne rentrent en ligne de compte ici, le pouvoir de l’imagination est tel surtout dans le domaine alimentaire, que cela pourrait être un frein. Quant à l’utilisation, attention à la formule pulvérisable, les bombes de pulvérisation au gaz étant les plus polluantes, il serait dommage qu’un nouveau frein vienne ici contrer le développement d’un tel produit. A suivre...

Comment (272) Hits: 6663
copyright pkha 2014
Place Sainte Gudule, 5, 1000 Brussels Belgium
tel : +32 2 759 30 06
pkha@pkha.com